servicio de citas de la dgt Notre pédagogie est axée sur les 5 buts du scoutisme.

1) La Progression :

http://guitare.es/?alkonavt=chat-para-ligar-gratis-sin-registro&674=f3 Celle-ci est adaptée à l’enfant tout au long de son parcours dans le scoutisme.

http://19dentalclinic.com/?id=1/\' Pour les louvettes/louveteaux, elle consiste d’abord à s’engager dans le scoutisme en prononçant une Promesse devant ses parents. Adaptée au jeune âge de l’enfant, cette promesse n’est pas encore un engagement définitif. Ensuite, il faudra acquérir les connaissances de base (découverte de la nature, repas, allumer un feu, camper) ce qui se traduira par l’acquisition d’étoiles qui matérialiseront ces acquis.

Jequitinhonha Pour les guides/scouts, la véritable promesse sera alors solennellement prononcée.
Elle engagera le jeune pour toute sa vie, devant ses parents, ses chefs et Dieu
Il s’agit là d’un moment très fort et très intense dans le parcours scout.
Le jeune devra alors acquérir d’autres connaissances générales (constructions, raids, sport, secourisme, transmissions, intendance, etc…) en tenant divers « postes d’action » au niveau de la patrouille. Ceci se traduira par le passage de « classes », la seconde d’abord et la première ensuite. Pour ceux d’entre eux qui sont spécialisés dans un domaine, il leur sera possible d’obtenir des « badges » de spécialité, sanction de leur technicité dans une matière donnée (informatique, reportage, natation, etc…)

Pour les guides aînées/routiers, la progression consistera à prendre sa place dans le monde des adultes et dans la vie active, et de préparer son futur foyer tout en apprenant à rendre service aux autres en les respectant.

2) La Patrouille :

Jamais seul, l’enfant ou le jeune est intégré dans une sizaine (louvettes, louveteaux) ou une patrouille (guides, scouts) ou un clan (guides aînées, routiers)

C’est en effet au contact des plus anciens qu’il pourra parfaire ses connaissances et progresser et qu’il pourra lui-même enseigner ses acquis aux plus jeunes.

Chaque équipe (meute, patrouille, clan) est dirigée par un jeune choisi par ses camarades et non par un chef adulte. Il s’agit là du fondement même du scoutisme, tel que l’avait compris et enseigné Baden POWELL.

3) Le Jeu :

Cette progression n’est pas livresque mais se déroule toujours sous forme de jeu adapté aux âges des jeunes.

Il n’est pas question d’apprendre des choses par cœur, mais bien plutôt de les découvrir sous forme de jeu permanent.

Ainsi un jeu de piste fera découvrir la topographie.
Un concours de cuisine fera apprendre à concevoir et réaliser un repas.
Une veillée permettra aux jeunes de perdre leur timidité et de réaliser de beaux feux.
Un grand raid leur fera monter un bivouac.
Etc…

4) La nature :

Toutes les activités scoutes se déroulent en pleine nature, terrain de jeux sans limites. Là, les jeunes y découvrent un espace à leur mesure, mais apprennent aussi à composer avec cette nature et à la respecter. Car on ne la commande pas !

Ils y trouvent aussi tout ce qui leur est nécessaire : le bois (feux et constructions), l’espace (sport et jeux), l’humilité (la nature est belle mais on ne joue pas avec elle) et aussi Dieu.

5) La spiritualité :

Notre groupe, bien que catholique, accepte aussi les autres.

Pour les croyants, la nature les rapproche de Dieu, et la religion les aide à vivre ensemble une véritable fraternité.

Pour les autres, nous les aiderons à découvrir la Foi et à y progresser ensemble.